Statut

Statut (● à ●●●●●, spécial)

Condition préalable : Vampire

Effet : Alors que les atouts décrits dans le livre des règles se concentrent sur la reconnaissance dans la société mortelle, certains statuts concernent plutôt la société de la nuit et représentent la reconnaissance parmi les autres vampires. Statut est divisé en trois aspects : ville, clan et ligue. Les joueurs doivent choisir l’un de ces trois secteurs pour chaque point d’atout dépensé. (Les Conteurs entreprenants peuvent définir d’autres types de Statut, et des joueurs astucieux peuvent trouver d’autres applications possibles de cet atout. Statut est conçu comme une sorte d’atout fourre-tout, pour lequel de nouveaux types peuvent être créés.

Statut de ville (● à ●●●●●)

Le Statut au sein de la ville représente des responsabilités personnelles, et la connaissance correspondante, dans les affaires du domaine. Indépendamment de leur clan ou de leur ligue, certains individus parviennent au sommet de l’ordre social ou féodal, souvent suite à leurs efforts au nom du domaine dans son intégralité. Les princes, les régents, les conseillers, les harpies et les autres « officiels » d’un domaine particulier correspondent à cette description.

De plus, le Statut au sein de la ville représente les vampires qui ne font pas partie de la structure sociale dominante, mais qui bénéficient néanmoins d’une certaine estime, ou ont de l’influence ou une certaine réputation parmi les vampires. Les exemples incluent les chefs de gangs puissants, ceux qui ont une influence considérable dans un secteur particulier (le milieu des affaires, la mairie, la santé et les hôpitaux, les communautés religieuses), ou simplement ceux qui sont puissants mais apolitiques, comme un ancien important qui s’abstient de prendre des responsabilités dans la ville mais dont le territoire est respecté par tous les autres vampires locaux.

Dans certains cas, le Statut au sein de la ville ressemble à un cercle vicieux : le prince a-t-il 5 en Statut dans la ville parce qu’il est justement le prince, ou a-t-il accumulé ce Statut suite à sa gestion de la ville ? Dans certains cas, ce Statut reflète visiblement des réussites, comme pour un activiste politique qui a beaucoup de partisans mortels, et ces partisans n’ont évidemment pas rejoint sa cause parce qu’ils savent qu’il est un vampire. Les harpies en particulier font souvent ce genre de distinction, mais certains pensent que c’est parce que leur propre Statut tombe sous la définition du Statut au sein de la Ville.

Molosse ou « étoile montante »
●● Préfet ou « individu très compétent »
●●● Harpie, sénéchal, maître de l’Élysée, ou « à la hauteur de sa réputation »
●●●● Régent, conseiller, héraut ou « pierre angulaire de la Famille »
●●●●● Prince ou « vrai modèle »

Statut de clan (● à ●●●●●)

Le Statut au sein d’un clan dépend du lignage et du Sang. Au début d’une chronique, le Statut d’un vampire reflète souvent le prestige que son père a acquis et lui a transmis, comme parmi les Ventrue. Beaucoup présument que l’infant qui a été Étreint par un membre puissant et influent du clan a déjà montré des qualités particulières ou une certaine forme d’excellence, sinon, il n’aurait pas été choisi par un père si important. Ce genre de reconnaissance ne dure toutefois pas longtemps. Un nouveau-né peut bénéficier d’un certain prestige par association avec son père, mais on attend d’un infant ainsi favorisé qu’il se fasse un nom par lui-même.

Les vampires qui personnifient vraiment les idéaux de leur clan et qui parviennent à des positions de pouvoir et d’influence par eux-mêmes (souvent comme doyen) gagnent le respect des autres membres du clan, étant vus comme des modèles de réussite. Alors que les Dæva s’échangent des histoires sur des harpies particulièrement vicieuses dans des villes lointaines, les Gangrel parlent de mastodontes menaçants qui, avec assurance, bravent seuls les étendues infestées de lupins. Ceux qui se différencient du comportement habituellement associé à leur clan d’une façon remarquable gagnent aussi en renommée (ou notoriété), créant peut-être des lignées qui deviennent connues de toute la Famille.

Le Statut dans un clan n’est pas aussi rigidement défini que le Statut au sein d’une ville. Bien que des titres de certains clans puissent intervenir, la notion d’estime est en général plus importante dans ce contexte.

Un personnage avec un Statut de Clan de 0 est nommé "Anonyme".
Un personnage avec un Statut de Clan de 1 est nommé "Reconnu".
Un personnage avec un Statut de Clan de 2 est nommé "Honorable".
Un personnage avec un Statut de Clan de 3 est nommé "Notable".
Un personnage avec un Statut de Clan de 4 est nommé "Modèle".
Un personnage avec un Statut de Clan de 5 est nommé "Parangon".

Statut de ligue (● à ●●●●●)

Le Statut au sein d’une ligue représente le rang, les réussites et les responsabilités. Il dépend moins des idéaux d’un clan et plus des actions de la ligue, de sa philosophie et de ses accomplissements. Les diverses ligues ne sont unies par aucun moyen surnaturel, ni gouvernées par une lignée. Elles se construisent plutôt autour d’objectifs et d’idéologies communes. Il n’est pas suffisant d’être puissant ou un exemple de l’idéal d’un clan. Une ligue ne s’intéresse qu’à ce qu’on fait ses membres, ce qui a profité à sa cause ou nuit à ses rivaux.

Les vampires qui jouissent de la plus grande estime au sein de leur ligue sont souvent les éléments centraux de leur faction dans une ville donnée, ceux autour desquels se rassemblent les autres. Ces vampires engagent ou arbitrent les conflits avec les autres ligues, cherchant généralement à atteindre certains objectifs idéologiques et à s’établir eux-mêmes ou certains de leurs pairs dans des positions d’influence au sein de la hiérarchie locale. Un Mekhet à la tête d’un important réseau d’espionnage peut avoir du Statut au sein de son clan, mais le dernier de ses espions peut risquer sa non-vie pour obtenir une information particulière qui permet d’évincer le prince Invictus, et gagne ainsi bien plus de Statut, au sein de l’Ordo Dracul par exemple, que son maître.

Un personnage doit avoir au moins un point en Statut au sein de sa ligue pour bénéficier des capacités spéciales de cette ligue. En d’autres termes, un personnage doit avoir au moins un point en Statut (Lancea Sanctum) pour pouvoir apprendre la Sorcellerie thébaine. Un autre personnage devra avoir au moins un point en Statut (Invictus) pour pouvoir bénéficier de la réduction en points d’expérience des atouts Troupeau, Mentor, Ressources et Serviteurs. Si un personnage quitte une ligue après avoir appris certains de ses secrets, il ne perd aucun de ces Traits pour lesquels il a dépensé des points d’expérience, mais il ne peut plus progresser davantage dans ces Traits (ou continuer à bénéficier des réductions des coûts en points d’expérience de certains atouts, comme pour l’Invictus et les Cartiens). Voir p. 91-92 (Vampire - Le Requiem) pour une liste complète des bénéfices accordés par chaque ligue.

Comme le Statut au sein d’un clan, le Statut au sein d’une ligue n’est pas spécifiquement lié à certains titres. Il s’agit plutôt d’un reflet des réussites d’un individu. Un prêtre de la Lancea Sanctum, par exemple, a un titre d’un rang plus élevé que, mettons, un érudit réputé, mais ce dernier peut avoir écrit de nombreux traités sur la condition vampirique et l’âme, lui accordant plus d’estime parmi ses pairs que le prêtre qui n’a que le bénéfice de son titre.

Le personnage est connu d’une petite partie du clan/de la ligue, comme un agent d’un réseau d’espionnage
●● La majorité du clan/de la ligue dans la ville connaît le visage du personnage et peut se rappeler ses exploits.
●●● Les exploits du personnage sont connus de tout le clan/de la ligue local(e), et même de ceux des villes avoisinantes. Beaucoup de membres d’autres clans/ligues connaissent son visage.
●●●● Les récits des exploits du personnage circulent loin, et son nom est connu dans les villes du pays
●●●●● Le nom et le visage du personnage sont associés à celui de son clan/sa ligue. Ses exploits sont racontés à tout nouveau membre du clan/de la ligue.

Généralités

Cependant, le Statut n’a pas que des avantages. Ceux qui en jouissent le plus peuvent l’utiliser à leur avantage, mais ils sont aussi des cibles visibles pour leurs rivaux. De hauts niveaux en Statut entraînent qu’il est pratiquement impossible de passer inaperçu, même quand ils permettent d’ouvrir des portes qui resteraient fermées sans cela.

Le Statut fonctionne comme un « outil social » car il s’ajoute aux groupements de dés lors d’interactions sociales avec des membres du groupe en question. C’est-à-dire que le Statut au sein d’une ligue ajoute des dés au groupement de dés pour des interactions avec les membres de cette ligue, le Statut au sein d’un clan améliore les interactions avec les membres de ce clan, le Statut au sein d’une ville affecte ceux qui sont des habitants reconnus de ce domaine. Le Statut au sein d’une ville peut toutefois être ignoré par les non affiliés.

Exemple : Loki veut rencontrer le doyen Mekhet, mais ce dernier est déjà occupé avec un envoyé du clan Dæva. Il se retrouve obligé de traiter avec un des assistants du doyen, un autre Mekhet. Loki, qui appartient aussi à ce clan, tente de convaincre cet assistant qu’il doit discuter d’une affaire importante avec le doyen en personne. Son joueur ajoute son Statut au sein de son clan à son groupement de dés de Manipulation + Persuasion. Loki a Manipulation 2, Persuasion 3, et Statut (Clan Mekhet) 2, lui offrant un groupement de dés total de 7 pour tenter de le convaincre.

Le Statut ne s’ajoute pas aux groupements de dés des pouvoirs surnaturels. Par exemple, le Statut de la ville du prince ne s’ajoute pas à son groupement de dés quand il utilise le pouvoir Hypnotisme.

Avoir du Statut peut se révéler être un bourbier de responsabilités, bien que des personnages astucieux tourneront cela à leur avantage. Ils peuvent avoir des Statuts variés, et il n’est pas impossible qu’un personnage ait du Statut dans sa ville tout comme au sein de son clan et de sa ligue.

Un personnage ne peut avoir du Statut qu’au sein de son propre clan. Par exemple, un Nosferatu ne gagne jamais du Statut au sein des Gangrel, peu importe l’aide qu’il apporte aux Sauvages. Cela peut lui valoir leur estime, mais de tels problèmes sont traités au cas par cas par le Conteur, et non pas par le Statut au sein d’un clan.

Le Statut au sein des ligues est unique car un personnage peut, occasionnellement, avoir du Statut au sein de plusieurs d’entre elles. Cela ne se produit presque exclusivement qu’à bas niveau, quand un personnage est souvent peu remarqué par la plupart des autres membres de la ligue. Un personnage ne peut jamais avoir plus de 3 points au total de Statut dans différentes ligues. Un agent double, par exemple, peut prendre 2 points de Statut (Cartien) et un point de Statut (Lancea Sanctum), représentant sa véritable allégeance aux Cartien aussi bien que ses entrées dans la Lancea Sanctum où il réunit des informations pour ses pairs Cartien. Un personnage peut même avoir un seul point de Staut dans trois ligues différentes, ayant connu quelques réussites au sein de chacune, mais n’ayant pas encore décidé de son allégeance réelle. Naturellement, un personnage avec du Statut dans une seule ligue n’est pas soumis à cette limite de trois points.

Un personnage ayant des points de Statut au sein de plusieurs ligues gagne néanmoins l’accès aux bénéfices particuliers de ces ligues. Toutefois, les ligues attendent une certaine contribution de leurs membres, et si les autres découvrent que le vampire en question joue sur plusieurs tableaux à la fois, il peut voir son Statut s’envoler en une seule nuit pendant laquelle il est appelé à expliquer sa trahison. C’est aussi la raison pour laquelle le Statut dans diverses ligues est limité à 3 au total. Le temps qu’un personnage gagne un certain Statut dans une seule ligue, il est devenu presque un étranger quand il retourne parmi les membres d’une autre ligue. (Un exception à cela pourrait se produire si un personnage est vraiment une sorte d’agent sous couverture ou une taupe, mais ce genre de circonstances doit être géré directement par le Conteur).

ref : Vampire - Le Requiem p. 102-103.

Spécial

Statut d’Ancienneté (● à ●●●●●)

Ce statut n’apporte aucune prérogative ni obligation. Toutefois, il est de bon ton de montrer un minimum de respect à un plus ancien que soi.

Note : Le Conteur attribut ce statut selon l’ancienneté du personnage.

Statut : 1 " Néonate ".

Vampire reconnu par les siens et dont le Requiem dure depuis moins de 50 ans.

Statut : 2 " Ancillae ".

Mot latin signifiant "Servant". Titre honorifique donné aux vampires dont le Requiem dure entre 50 ans et moins de 150 ans et en général au service d’un plus anciens.

Statut : 3 " Aîné ".

Titre donné aux vampires dont le Requiem dure depuis plus de 150 ans. S’ils n’ont pas trop connu la Torpeur, les Aînés peuvent figurer parmi les plus puissants des Semblables.

Statut : 4 " Ancien ".

Titre donné aux quelques Semblables dont l’Étreinte remonte à plus de 500 ans. Les Anciens ont tous connu au moins une longue période de Torpeur, il est donc délicat de déterminer avec précision la durée de leur Requiem. Voilà pourquoi on ne compte plus les années de Requiem, mais on prend en compte seulement la date de l’Étreinte pour déterminer si un vampire est Ancien. Selon la durée et le rythme des Torpeurs qu’il a subies, la puissance d’un Ancien peut être extrême comme ne pas dépasser celle d’un vampire de quelques années.

Statut : 5 " Aïeul ".

Marque de respect donnée aux quelques très rares Semblables qui existent depuis plus d’un millénaire. Les Aïeux ont tous subi plusieurs longues Torpeurs. Il est parfois délicat, même pour eux, de connaître avec certitude leur date d’Étreinte, voire leur véritable nom. Encore plus que pour un Ancien, la puissance d’un Aïeul peut être phénoménale, mais il peut très bien, s’il vient de se réveiller d’une Torpeur de plusieurs siècles, n’être pas plus puissant qu’un Nouveau-né et complètement perdu dans le monde moderne.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License