Vampires

Qu'est-ce qu'un vampire ?

Étreinte

Cela commence par la mort : un flot de sang s'échappant de la gorge ou du poignet de la victime. Au bon moment, le vampire se coupe et fait tomber quelques gouttes de sa précieuse vitae sur les lèvres de la victime. La magie noire accomplit alors son miracle blasphématoire. Le calice meurt… mais ne meurt pas. Lorsque les fonctions naturelles s'arrêtent, la vitae de son père l'infuse d'une force qui le soutient par-delà la mort. C'est l'Étreinte, le premier pas entre une existence de mortel et l'entrée dans le monde gothique des damnés.

Quel est le secret ? Qu'est-ce qui permet aux vampires de se relever après leur vie naturelle, de consommer le sang de leurs anciens pairs mortels ? Même les plus érudits des vampires ne le savent pas. L'histoire des origines fait remonter le vampirisme à l'époque de la Bible, aux coutumes païennes et à la sorcellerie, à l'infâme Vlad Dracul, au Diable lui-même et à de nombreuses autres sources. Chaque culture dans le monde contient des vampires dans sa mythologie, et probablement dans sa population. «La condition vampirique» est un mystère partagé par un nombre inconnu de membres, mais de nombreux soi-disant prophètes et philosophes ont leurs propres dogmes, théories et hérésies quant à la signification ou à la genèse de la damnation.

Si une chose est certaine, c'est bien que l'Étreinte n'est pas un genre d'immortalité bénie. L'existence vampirique est une malédiction, et probablement infligée par Dieu lui-même. Même si être un vampire a des avantages — les Disciplines (pouvoirs mystiques et ésotériques des damnés), l'immortalité, le potentiel de transcender les limites mortelles — les inconvénients sont bien plus nombreux. Le prix de la non-vie est élevé, comme l'apprennent parfois les romantiques stupides attirés par le mythe du vampire. On fait à jamais partie du monde dans lequel on est né, tout en étant évité de tous. En effet, on ne peut que prétendre en faire partie et encore, de manière temporaire seulement, car le vampirisme oblige de prendre le monde pour proie. Il s'agit alors de nourriture et non plus de compagnie. Un vampire ne verra plus jamais la lumière du soleil sans en ressentir la brûlure. Les plaisirs vitaux de la vie demeureront à jamais inaccessibles. Le Requiem est un ostracisme forcé qui peut littéralement durer éternellement. Il n'est alors pas étonnant que tant de vampires s'y aveuglent en se plongeant dans leurs complots et rivalités. Leur guerre éternelle, la Danse Macabre, peut être le seul moyen d'échapper à la damnation et encore, il ne s'agit que d'une distraction et non d'une vraie rédemption.

Âge

On distingue l’âge réel du vampire, qui est le nombre d’années depuis son Etreinte, et son Requiem, qui est son âge moins le temps passé en Torpeur. La plupart des organisations prennent en compte le Requiem pour savoir à quel groupe d’âge appartient un vampire.

Nouveau-né ou Neonatus

Moins d'un siècle

Mis à part des changements biologiques, le Neonatus a souvent encore tout d'un humain. Les neonati sont rares et précieux car leur création coûte un point de volonté permanant à leur sire.

Ancilla

De un à quatre siècles

Tous les mortels que l'Ancilla a connu sont morts et le monde a commencé à changer. Un vieil Ancilla qui n’a pas encore connu de Torpeur est un vampire à son apogée.

Ancien

De quatre siècles à un millénaire

L'Ancien a généralement plus de 400 ans, dont un Requiem de plus de 300 ans. Il a connu au moins une Torpeur longue (plus de 25 ans), ce qui a altéré ses souvenirs et peut-être sa santé mentale. Le monde n'est plus celui qu'il a connu de son vivant. L’on s’en méfie.

Aïeul

Plus d'un millénaire

L'Aïeul a connu de nombreuses Torpeurs et est probablement complètement fou. La plupart des vampires qu'il a connu Neonatus ont été détruits, et le monde lui est devenu incompréhensible.

Le pouvoir est généralement entre les mains des vieux Ancillae et des jeunes Anciens.

Torpeur

La torpeur est un état où le vampire est inconscient. La torpeur est quelque chose d’horrible à vivre : le vampire fait des cauchemars en continu, qui se mélangent à ses souvenirs. Certains vampires préfèrent la destruction à la torpeur. La torpeur peut être provoquée (combat) ou volontaire.

Pour réveiller quelqu’un en torpeur, il faut le sang d’un vampire ayant une puissance de sang supérieur à la sienne (mais pas forcément plus vieux, si c’est après un long sommeil qui a beaucoup fait baisser la puissance de sang).
Conséquences sur la non-vie

À partir de 7 points de puissance de sang, le vampire doit se nourrir d’autres vampires. Parallèlement, les vampires ont une très bonne mémoire (hormis ce qui a eu lieu avant une torpeur), cela devient insupportable au bout d’un moment.

Il est donc probable qu’au bout de 300 ans, un vampire commence à ressentir l’appel de la torpeur s’il n’en a pas déjà eu.

Un Ancien a forcément connu au moins une torpeur longue (plus de 25 ans) : cela a altéré ses souvenirs et peut-être sa santé mentale.

Un Aïeul a de grandes chances d’être fou.

Les responsabilités sont donc généralement confiées à de vieux Ancilae et de jeunes Anciens.

Puissance de Sang

Il s’agit su niveau de concentration du sang pour un même volume. Il se mesure en point de puissance de sang.

Un vampire peut également monter sa puissance de sang en amarantant quelqu’un qui a plus de points que lui, ou en ayant une non-vie très active.

Puissance de Sang Max Discipline Max Vitæ/Max Vitæ par tour Le vampire peut se nourrir de…
1 5 10/1 Animaux
2 5 11/1 Animaux
3 5 12/1 Humains
4 5 13/2 Humains
5 5 14/2 Humains
6 6 15/3 Humains
7 7 20/5 Vampires
8 8 30/7 Vampires
9 9 50/10 Vampires
10 10 100/15 Vampires

Un tour correspond à 10 secondes. Pour des actions comme se soigner avec des points de sang, un vampire ne peut donc utiliser que son nombre maximum de point de sang par tour par tranches de 10 secondes.

Cette règle ne s'applique pas aux disciplines, qui puisent dans le sang automatiquement.

Humanité

L'Humanité mesure la moralité du vampire. Plus celle-ci est basse, plus la Bête a d'emprise sur lui, et plus son apparence est monstrueuse.

* Humanité 10-8 : standards éthiques plus hauts que la plupart des humains eux-mêmes, même avoir des pensées égoïstes est mal. Semble « plus humain que les humains ».

* Humanité 7-6 : dans la moyenne humaine ; tuer, voler et être cruel, c’est mal, donner un coup de poing pour se défendre ou céder à certains vices tant que cela ne blesse personne, non. Se fait facilement passer pour mortel.

* Humanité 5 : ne commet pas d’atrocités délibérément, mais si cela arrive, il faut bien survivre… Commence à effrayer les mortels.

* Humanité 4 : moyenne des vampires ; égoïste, la fin justifie les moyens, la plupart des crimes ne choquent plus. Apparence cadavérique.

* Humanité 3-2 : les autres créatures ne sont que des outils, des jouet ou de la nourriture ; le vampire n’est plus vraiment sain d’esprit. Passe irrémédiablement pour un monstre.

* Humanité 1 : Plus de santé mentale, plus de sensibilité ; commet crimes abominables. Les mortels le fuient à vue.

* Humanité 0 : Chasser. Tuer. Se nourrir. Dormir. Recommencer. Plus de volonté, la Bête a pris le contrôle. Plus de retour possible.

Clans

Un clan est un lignage vampirique. Les vampires reconnaissent cinq clans et tous les vampires appartiennent à l'un ou l'autre clan. La théorie la plus communément acceptée concernant les clans est qu'ils sont comme des «familles» de vampires. Les membres des clans héritent tous de certains traits mystiques, comme d'une facilité particulière pour une certaine Discipline ou des faiblesses connues. L'un des défauts de la théorie des «familles» est qu'aucun ancêtre de clan n'est connu de manière sûre et que seuls quelques-uns font l'objet de spéculations plausibles. Les clans proviennent assurément de quelque part, mais d'où ?

Daeva

Les Daeva sont émotifs, sensuels et séduisants. Les prédateurs sexuels et les hédonistes sensuels peuplent les rangs de ces séducteurs-succubes.

Gangrel

Les Gangrel sont primaux, courageux et sauvages. Ils incarnent le mythe du vampire qui se transforme en animal ou change de forme (loups, chauves-souris, brume).

Depuis les premières nuits de la société vampirique, les Gangrel ont choisi d'occuper les territoires frontaliers. Les Gangrel sont donc souvent perçus comme des pionniers, qui survivent où des domaines se formeront ou comme des charognards qui s'accrochent désespérément à leurs territoires et refusent d'abandonner une fois leur domaine tombé.

Mekhet

Les Mekhet sont rapides, discrets et sages. Les légendes concernant les vampires tapis dans les ombres, prenant leurs proies discrètement et apprenant des secrets que nul autre que leur détenteur devrait connaître sont probablement liées aux Mekhet.

Les Mekhet voyagent partout où les ombres se rendent, où les secrets se cachent et où les vampires les appellent pour bénéficier de conseils.

Nosferatu

Les Nosferatu sont discrets, forts et terrifiants. Leur présence même rend nerveux les gens, que ce soit suite à leur laideur physique, leur puanteur nauséabonde ou leur malfaisance insidieuse.

Comme les Gangrel, les Nosferatu cherchent à occuper des territoires avant ou après que les autres vampires les colonisent. Cependant, contrairement aux Gangrel, les Nosferatu s'adaptent relativement rapidement à la présence d'autres vampires, comptant sur leur nature monstrueuse pour se faire une place dans la société des damnés.

Ventrue

Les Ventrue sont royaux, imposants et aristocrates. Depuis les seigneurs des montagnes d'Europe de l'Est aux nobles propriétaires terriens et aux princes-marchands, tous sont membres de ce clan.

En tant que clan, leur nombre est probablement inférieur aux autres, mais cela varie en fonction du domaine, car une communauté vampirique peut n'être composée que de Ventrue, probablement tous les descendants du vampire dominant.

Lignées

Une lignée est comme un clan, mais ses caractéristiques ne sont pas aussi universelles. Il est possible d'envisager une lignée comme un « sous-clan ». Tous les vampires n'appartiennent pas à une lignée. Chaque lignée a un clan d'appartenance dont elle se distingue de manière visible, mais dont elle est issue. Les érudits vampiriques ne savent pas de manière sûre combien de lignées existent de par le monde, parce que les lignées peuvent apparaître n'importe quand et qu'elles ne se laisseraient pas recenser, si jamais quelqu'un avait une telle idée.

Bonus

Livret d'introduction

Livret de Tenebrae : pdf
Livret d’introduction allégé pour Vampire : le Requiem : pdf
Livret des Conteurs pour Vampire : le Requiem : pdf

Feuilles de personnages

Vampire requiem classique : pdf

Liste des Pages


Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License